Revenir au site

Les 10 œuvres d'art les plus chères de tous les temps

· Marché de l'art

Le marché de l’art a toujours été un sujet de fabulations et de fantasmes. Un phénomène largement entretenu par les annonces dans les médias des prix de vente de certaines œuvres. En effet, les chefs-d’œuvre des grands maîtres atteignent régulièrement des sommets lors des ventes aux enchères des grandes maisons comme Sotheby’s ou Christie’s. Retour sur les ventes les plus spectaculaires de la dernière décennie. 

1. Salvator Mundi, Léonard de Vinci ≈1500, en 2017, 450m $

Si vous suivez l'actualité, vous ne pouvez pas ignorer l’histoire du Salvator Mundi de Léonard de Vinci. La peinture à l’huile sur bois a été expertisée et attribuée à Léonard de Vinci,,mais pourrait avoir été réalisée par un de ses élèves, Bernardino Luini ou Giovanni Antonio Boltraffio. Celle-ci a été restaurée jusqu’en 2011, puis achetée en 2013 par Dmitry Rybolovlev pour 127,5 millions de dollars via l’intermédiaire d’Yves Bouvier qui aurait en réalité acheté le tableau à 83 millions de dollars, empochant ainsi 44 millions au nez et à la barbe de Rybolovlev. En 2017, le magnat russe le revend chez Christie’s pour 475,4 millions de dollars, au prince héritier d’Arabie Saoudite Mohamed Ben Salmane.

Salvator Mundi, environ 1500, Léonard de Vinci

2. Interchange, Willem de Kooning 1955, en 2015, 300m$

Ce tableau du peintre américano-néerlandais a atteint les 300 millions de dollars lors d’une vente privée entre la David Geffen Foundation et le propriétaire de Hedge Funds Kenneth C. Griffin en 2015. Cette œuvre a été réalisée en 1955, après que de Kooning se soit éloigné de la représentation de la figure féminine pour se concentrer sur l’art abstrait. Si vous pensez que cette vente est colossale, attendez de découvrir la cinquième de cette liste... 

Interchange, 1955, Willem de Kooning

3. Les Joueurs de cartes, Paul Cézanne 1892-93, 2011, 210m$

Est-il vraiment surprenant de trouver le maître post-impressionniste Paul Cézanne parmi les records de vente ? Au vu de sa carrière, de sa notoriété, du prix de vente de ses autres œuvres et de sa présence dans les musées internationaux, il semble même assez naturel que Les Joueurs de cartes aient atteint un tel prix de vente. Ces 210 millions de dollars ont été déboursés par la famille royale du Qatar en 2011, pour s’approprier cette huile sur toile issue d’une des séries les plus connues du peintre français.

Les joueurs de cartes, 1893, Paul Cézanne

4. Quand te maries-tu ?, Paul Gauguin 1892, en 2015, 210 en 2014 puis 210m$

Difficile de croire que cette peinture à l’huile réalisée par le chef de file de l’école de Pont-Aven en 1892, s’est vendue 7 francs à la mort de l’artiste. En 2015, 112 ans plus tard, la même œuvre est achetée pour 210 millions de dollars par l’émir du Qatar. Arrivé en 1891 à Tahiti en espérant y trouver un jardin d’éden, Paul Gauguin a déchanté en remarquant que les colons arrivés deux siècles plus tôt avaient rapporté des maladies décimant la moitié des natifs tahitiens et changé leur façon de vivre. Il a tout de même réussi à réaliser de nombreux portraits des habitants locaux dont Quand te maries-tu ?

Quand te maries-tu ?, 1892, Paul Gauguin

5. Number 17 A, Jackson Pollock, 1948, 2015, 200m$

Number 17 A, est l’une des œuvres majeures de Jackson Pollock. Cette pièce est réalisée avec la fameuse technique du dripping sur un panneau de fibres en bois. Le prix de cette œuvre était déjà peu commun mais ce n’est pas le plus spectaculaire… En effet, deux œuvres du top 5 des œuvres d’art les plus chères du monde ont été vendues à la même personne, lors de la même vente ! Kenneth C. Griffin aurait donc acheté Number 17 A à 200 millions d’euros en 2015 en même temps que l'œuvre Interchange de Willem de Kooning, dépensant 500 millions d’euros en une seule fois !

Number 17 A, 1948, Jackson Pollock

6.Wasserschlangen II, Gustav Klimt 1907, 2014 183,3m$

Wasserschlangen II ou Serpents d’eau II est une huile sur toile réalisée en 1907 par le peintre symboliste autrichien Gustav Klimt représentant deux femmes dénudées. L’œuvre a été confisquée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale puis donnée à un réalisateur nazi dénommé Ucickiy. Après sa mort, sa femme conserve le tableau et le présente chez Sotheby’s en 2012. Puisqu’il est considéré comme un tableau volé, la somme atteinte est divisée en deux entre les véritables héritiers du tableau et Ursula Ucickiy. Le tableau est alors acheté 112 millions de dollars par un certain Yves Bouvier… Celui-ci le revend ensuite à Dmitry Rybolovlev pour 183,3 millions de dollars, en lui faisant croire qu’il n’est pas le propriétaire du tableau et que ce dernier vaut bien plus que 112 millions ! 

Wasserschlagen II, 1907, Gustav Klimt

7. N.06 (Violet, Green and Red), Mark Rothko, 1951, 2014, 186m$

N.06 (Violet, vert et rouge) est une huile sur toile réalisée par le peintre américano-lettonien Mark Rothko en 1951. Il fait partie de la période pendant laquelle Rothko peignait principalement des grandes surfaces de couleur sur des toiles gigantesques. Cette œuvre a été vendue en 2014 à Dmitry Rybolovlev pour 186 millions de dollars (140 millions d’euros). Tout comme pour le tableau de Klimt, Bouvier avait acheté le tableau N.06 pour 80 millions d’euros au préalable et s’est fait passer pour l’intermédiaire, afin de faire une plus-value de 60 millions d’euros. 

N. 06 (Violet, Green and Red), 1951, Mark Rothko

8. Portraits de Maerten Soolmans et Oopjen Coppit, Rembrandt, 1634, 2016, 180m$

Ce diptyque de portraits réalisés en huile sur toile par Rembrandt à l’occasion du mariage de Maerten Soolmans et Oopjen Coppit en 1634 était anciennement possédé par la famille Rothschild. En 2016, le Rijksmuseum d’Amsterdam et le musée du Louvre rassemblent conjointement 180 millions de dollars (160 millions d’euros) afin d’en partager la possession. Le diptyque ne sera jamais divisé et les tableaux seront exposés dans les musées à tour de rôle sur des périodes de 8 ans, une fois leur restauration achevée. 

Portraits de Maerten Soolmans et Oopjen Coppit, 1634, Rembrandt

9. Les femmes d’Alger, Pablo Picasso, 1955, 2015, 179,4m$

La série Les femmes d’Alger regroupe quinze peintures et de nombreux dessins réalisés par Pablo Picasso entre 1954 et 1955. Ces œuvres ont été inspirées par la toile d’Eugène Delacroix Femmes d’Alger dans leur appartement. L’ensemble de la série a été acheté par Victor et Sally Ganz de la galerie Louise Leiris en 1956 pour 212 500 dollars soit environ 2 millions de dollars actuels qui ont ensuite revendu la série en gardant les versions C, H, K, M et O. La version O, dernière de la série a été mise aux enchères deux fois chez Christie’s à New York. En 2015, le premier ministre qatari achète alors cette dernière pour 179,4 millions de dollars.

Les femmes d'Alger, 1955, Pablo Picasso

10. Nu couché, Amedeo Modigliani, 1917, 2015, 170,4m$

Une des huiles sur toile les plus exposées d’Amedeo Modigliani, Nu couché a été réalisée en 1917. Cette dernière fait partie d’une série du peintre italien présentée dans la seule et unique exposition de Modigliani, à la galerie Berthe Weil en 1917. Ce fut la seule car cette dernière a été fermée par la police quelques jours après son ouverture. La dernière vente de ce Nu couché qui place cette toile en 10ème position des œuvres les plus chères s’est déroulée à Shanghai et a été adjugée pour 170,4 millions de dollars à Liu Yiqian, grand investisseur chinois. 

Nu couché, 1917, Amedeo Modigliani

Entre sommes astronomiques, pratiques discutables et chefs-d'œuvre perdus puis retrouvés, le monde de l’art ne cessera de faire tourner les têtes et de nourrir des fantasmes. Néanmoins, les pièces des plus grands artistes ne sont pas réservées aux milliardaires, vous pouvez, vous aussi, acquérir ces incontournables sur Artsper

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK