Revenir au site

Quel avenir pour le monde de l’art en 2022 ?

· Marché de l'art

La nouvelle année est l'occasion idéale pour se préparer à ce qui nous attend. Chez Artsper, nous avons toujours à l'esprit les meilleurs intérêts de nos partenaires. C'est pourquoi, nos experts du marché de l’art ont dressé une liste des principales tendances du monde de l'art en 2022, afin de vous guider dans vos décisions à venir.

Quel avenir pour le monde de l’art en 2022 ? 

Avant de regarder vers l'avenir, il est important de jeter un coup d'œil en arrière, pour comprendre l’état du monde de l'art en 2021. Après un arrêt brutal en 2020 à cause de la pandémie, 2021 aura été marquée par un retour en force.

Selon Statista, le marché de l'art a connu une baisse massive en 2020 pour arriver à une valeur approximative de 50 milliards de dollars, soit une chute globale de près de 14 milliards de dollars par rapport à l'année précédente. Bien que les données ne soient pas définitives, 2021 a été une année faste pour le monde de l'art, dépassant même le pic du marché de 2014 pour atteindre un total d'environ 68 milliards de dollars. L'immense succès de 2021 a sans aucun doute compensé les pertes considérables de 2020. Pourtant le monde de l’art et ses acteurs ont également connu un bouleversement majeur, sur lequel il ne sera pas possible de revenir en arrière. Dans ce contexte, que réserve le monde de l'art pour 2022 ? 

Un avenir incertain pour les foires d'art ?

FIAC © Getty Images

L’évolution des conditions liées au Covid-19 a laissé un flou constant sur l'avenir des foires d'art. Malgré tout, 2021 a fourni une lueur d'espoir en montrant ce qu’il était possible de faire, même au cœur de la crise sanitaire. Les foires d'art sont d’ailleurs un excellent exemple de la manière dont les grands événements peuvent s’associer à des systèmes d'organisation et des protocoles de sécurité efficaces. À l'instar des musées, les foires d'art ont notamment fait face à la crise sanitaire actuelle en mettant en place des heures de réservation obligatoires à l'entrée.

L'avenir des foires d'art en 2022 dépend de la possibilité de nouveaux confinements et de l'évolution des mandats gouvernementaux. En ce moment, on retrouve un scénario proche de celui de l'hiver 2021 : certaines foires d'art du monde entier commencent à reporter ou à annuler leurs événements, mais pas toutes. La European Fine Art Fair (TEFAF) a déjà annoncé sa décision de reprogrammer sa foire de printemps. Dans le même temps, d'autres foires européennes se déroulent comme prévu. À long terme, l'agenda des foires d'art de cette année évoluera en même temps que les conditions de santé publique

Une année placée sous le signe des expositions en plein air 

Yayoi Kusama, Dancing Pumpkin, 2020, exposé aux jardins botaniques de New York en 2021. Crédits : Ota Fine Arts, Victoria Miro et David Zwirner

Les événements extérieurs ont toujours existé. Mais au cours des deux dernières années, on a assisté à une augmentation rapide des expositions en plein air. Elles se sont imposées comme une méthode alternative de présentation des expositions dans le monde de l'art. Lorsque le temps le permet, cette approche se heurte à moins d'obstacles qu'un événement intérieur typique. Toutefois, au même titre que les foires, les expositions en plein air ont connu des difficultés en raison de l'évolution de la crise sanitaire. Cela a entraîné l'annulation de plusieurs événements dans le monde de l'art.

En 2022, les événements extérieurs seront confrontés aux mêmes défis que ces deux dernières années. On peut néanmoins présager que 2022 sera l'année où les expositions de plein air continueront à gagner en popularité, sans être affectées par les difficultés dues à la pandémie.

Une présence virtuelle croissante pour les galeries

La galerie Danysz à Paris

Pour de nombreuses galeries, l'année 2021 s'est avérée être une année difficile mais fructueuse dans le monde de l'art. Les galeristes craignaient que les fermetures et les mesures successives concernant la crise sanitaire n'aient un impact négatif sur leurs activités. À leur grande surprise, de nombreuses galeries ont persévéré et ont connu l'une des années les plus rentables à ce jour dans le monde de l'art !

Pour l'avenir, il est essentiel d'analyser les principaux facteurs en jeu. Qu'est-ce qui distinguera une galerie prospère des autres en 2022 ? Sans aucun doute, la visibilité. Les galeries qui réussiront à maintenir une présence en ligne interactive verront un impact positif sur leur activité. Ce critère est désormais essentiel pour développer et faire progresser les relations avec les acheteurs d'art et les collectionneurs. Les outils numériques et les médias sociaux permettent d'assurer et de cultiver une présence et une audience en ligne efficace. La généralisation du digital a aboli les barrières, permettant aux galeries et artistes de s'adresser à un public international. En fin de compte, la pandémie aura permis de faire évoluer les pratiques dans le monde de l’art en forçant les acteurs, institutionnels et privés, à adopter de nouvelles stratégies de communication.

Collectionneurs et artistes émergents

Fang Kaixuan, Cheveux d'encre photo, 2012, disponible sur Artsper

Les Millenials, cette nouvelle génération de collectionneurs d'art sont en train de s'élever dans les rangs du monde de l'art. D'ailleurs, le regard neuf de ces jeunes collectionneurs sur ce qui a de la valeur ou non a eu un impact passionnant sur le marché. Ils accordent la priorité aux artistes émergents. C'est ainsi que des artistes prometteurs se retrouvent dans la cour des grands et vendent leurs œuvres au-delà du seuil d'un million de dollars (source : Barrons). 

Les jeunes collectionneurs déterminent les ventes et les tendances, encourageant les acteurs traditionnels à envisager de soutenir des artistes qui, historiquement, ont été laissés de côté. Cette évolution porte en elle le début d’un débat nécessaire pour rendre le monde de l'art plus inclusif.

L’exploration de nouveaux médias pour les maisons de vente aux enchères

Le NFT de CryptoPunks se vend pour 17 millions de dollars aux enchères © Christie’s Crédits : TechCrunch 

Les maisons de vente aux enchères sont des acteurs clés en termes de définition des tendances et d'établissement des records du marché. En 2021, les maisons de vente aux enchères vedettes du monde de l'art ont connu une année extrêmement fructueuse en termes de ventes. Les gains annuels totaux de Sotheby's et Christie's ont dépassé les 7 milliards de dollars chacun. Cependant, c'est Philips qui a connu une augmentation astronomique de ses ventes par rapport aux années précédentes, rapportant plus d'un milliard de dollars (source : Statista). 

Par rapport à d'autres facettes du monde de l'art, le secteur des ventes aux enchères est confronté à des défis différents pour naviguer dans les eaux changeantes liées au Covid-19. Contrairement aux foires, aux expositions, aux musées et aux galeries, les maisons de vente aux enchères ne dépendent pas entièrement de la présence physique de leurs enchérisseurs pour réaliser des ventes record. Cependant, il est essentiel de comprendre que la santé de l'économie mondiale a des conséquences directes sur les maisons de vente. Pourtant, comme l'a démontré l'année 2021, le secteur des ventes aux enchères continue de marquer des points malgré la période difficile. 

Alors, que réserve 2022 pour ces acteurs majeurs ? Alors que divers supports continuent de fleurir dans le monde de l'art, on peut s’attendre à une augmentation du secteur, que les acheteurs puissent être présents physiquement ou non. 

Les médiums numériques en plein essor 

Beeple, Everydays: the first 5000 days, © Christie’s   

L’année 2021 aura été marquée par le boom des NFT. Pour l'instant, le marché des NFT n'a pas de valeur définitive. Cependant, il est certain qu'au cours des 12 derniers mois, le marché de l'art numérique a produit plus de 40 milliards de dollars (source : Bloomberg Businessweek). C'est une entrée remarquable et remarquée dans le monde de l'art. 

Alors que le monde de l'art physique continue de se heurter à l'adaptation des réglementations sanitaires, le monde numérique est resté en constante expansion. Car ce secteur ne dépend pas de l'évolution des mesures sanitaires et des réglementations gouvernementales pour s'organiser, étant entièrement en ligne. En 2022, il serait logique qu'à une époque où de nombreuses personnes travaillent, étudient et passent une grande partie de leur temps à la maison, la communauté de l'art numérique fasse connaître sa présence dans le monde de l'art. 

L'artiste numérique Beeple a changé le cours de l'art en vendant la première œuvre d'art purement numérique dans une grande maison d'art en mars 2021 pour 69 millions de dollars. Et ce n'est qu'un début ! En décembre dernier, le record de Beeple pour l'œuvre d'art numérique la plus chère a été battu après la vente de The Merge par Pak pour 91 millions de dollars sur Nifty Gate. Si 2021 annonce ce qui est à venir, on peut déjà prédire que les NFT et la sphère de l'art numérique continueront à battre des records au cours de l'année prochaine

Le marché de l’art en ligne 

Crédits : Fifty & Me Magazine

Même si de nombreuses personnes avaient déjà recours aux achats en ligne dans leur vie quotidienne, la pandémie a obligé le reste du monde à se mettre au diapason du commerce en ligne. Maintenant que ces pratiques se sont généralisées pour l’achat de produits essentiels, les dépenses et les investissements plus importants ont fini par suivre. 

Après près de deux ans d'accoutumance, c’est toute une génération d'acheteurs et d'investisseurs en ligne qui se tournent vers les marketplaces digitales, telles qu'Artsper, pour commencer ou enrichir leur collection. C'est pourquoi il est absolument nécessaire d'être aussi visible que possible sur les moteurs de recherche, car il s'agit d'un canal en pleine expansion dans le monde de l'art. 

En conclusion ?

Si l'année à venir s'inscrit dans la continuité, 2022 sera une grande année dans le monde de l'art. Même si les réglementations sanitaires complexifient le quotidien des acteurs du marché, une constante demeure. Tous ont la capacité de sortir leur épingle du jeu, par exemple en misant sur un modèle de galerie à mi-chemin entre le physique et le digital. Cela a été prouvé à maintes reprises par les galeries et les ventes aux enchères qui ont misé sur des stratégies marketing percutantes et une forte présence en ligne.

Chez Artsper, nous sommes convaincus que si vous utilisez les outils déjà à votre disposition dans le monde de l'art, vous obtiendrez des résultats efficaces. D’ailleurs, nous restons à votre disposition pour augmenter la visibilité de votre galerie et de vos artistes et faire de 2022 une année optimale !

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK