Revenir au site

Qui sont les collectionneurs d'art en 2022 ?

· Marché de l'art

Les collectionneurs sont un acteur central sur le marché de l'art mondial, dont le comportement a une grande influence sur sa prospérité. Leur pouvoir d'achat touche le secteur dans son ensemble, détermine les dernières tendances et, finalement, a un impact sur les galeries du monde entier. Mais qui sont exactement les collectionneurs d'art actuels ? Artsper a analysé les derniers chiffres, les habitudes d'achat et les leviers de motivation des collectionneurs d'art pour décrypter le marché de l'art en 2022.

Même le Covid-19 n’a pas découragé les collectionneurs d’art

Selon Statista, en raison de Covid-19 et des confinements nationaux, la valeur du marché de l'art a pris un coup massif en 2020. Résultat, sa valeur approximative était de 50 milliards de dollars, soit 14 milliards de moins que l'année précédente. Heureusement, le monde de l'art a redressé la barre en 2021, enregistrant une croissance soutenue et dépassant les attentes des principaux acteurs. Bien que les variants se soient répandus dans le monde entier, leur impact a été nettement moins grave que la crise initiale de 2020. Malgré les mois de restrictions, les aléas pour voyager, les reports ou annulations des foires, les collectionneurs d'art n'ont jamais cessé de collectionner. Il semblerait plutôt que la situation n'a fait que renforcer leur confiance dans les galeries et les marchés en ligne

À quoi ressemble le collectionneur d’art en 2022 ?

Afin de comprendre les tendances d'achat des collectionneurs d'art du monde entier, une enquête internationale a été menée par Arts Economics et UBS Investor Watch. Selon cette étude, les jeunes générations sont les plus investies. Parmi les personnes interrogées, on retrouve dans les collectionneurs 52% de Millennials (nés entre 1981 et 1996) et plus de 35% de la génération X (nés entre 1965 et 1980). Ainsi, ces deux générations représentent actuellement les profils de collectionneurs les plus actifs sur le marché de l'art. Les collectionneurs issus de la génération Boomer (nés entre 1946 et 1964) et de la génération Z (nés entre 1997 et 2012) représentaient seulement 12% des personnes interrogées. Mais il est important de noter que les collectionneurs de la génération Z augmentent rapidement en termes d'impact et de pouvoir sur le marché de l'art. Cette enquête confirme que le marché de l’art est poussé par les motivations et les tendances des jeunes collectionneurs. Dans l’art comme ailleurs, non seulement les jeunes générations représentent l'avenir de chaque industrie, mais elles ont également un impact sur les marchés actuels.

La génération Z, le futur acteur dominant sur le marché de l'art

Art Paris, un partenaire officiel d'Artsper, 2021 © Marc Domage et Art Paris

Vous l’avez compris, les collectionneurs de la génération Z ne représentent qu'un faible pourcentage du total des collectionneurs d'art dans le monde. Pourtant, leur passion et leur intérêt pour l'art sont très forts et en croissance. Parmi toutes les tranches d’âge, les collectionneurs de la génération Z sont ceux qui consacreront, dans le futur, la plus grande part de leurs revenus totaux et de leur patrimoine global à l'art. Un tiers des collectionneurs de la génération Z consacrent 30% de leurs revenus à des investissements artistiques, ce qui est plus élevé que les autres générations : 27% des Millennials et 24% de la génération X. Cette volonté de dépenser davantage dans leur collection d'art souligne le rôle important que joue l'art dans la vie des individus de la génération Z, et surtout des collectionneurs. Il met également en évidence l'importance actuelle et future que les collectionneurs de la génération Z auront sur le marché de l'art, à mesure que leurs collections continueront de croître au cours des années à venir. 

Les grands noms continuent à avoir la cote

Une vente chez Sotheby's © Sotheby's 

Arts Economics et UBS Investor Watch confirment que les collectionneurs s'intéressent à une grande variété d'artistes. En analysant les collections, on constate qu'en moyenne 53% des œuvres achetées ont été créées par des artistes vivants et 47% par des artistes décédés. Cette différence de 6% montre que, dans l'ensemble, les collectionneurs sont légèrement plus intéressés par les œuvres d'artistes vivants. Cela indique également la poursuite d'une tendance croissante, observée régulièrement au cours des dernières années : le boom des artistes émergents

En général, on classe les œuvres selon quatre catégories : œuvres de nouveaux artistes, d'artistes émergents ou en développement, d'artistes à mi-carrière, et d'artistes établis ou de premier plan. En moyenne, 23% des œuvres détenues par les collectionneurs sont des œuvres de nouveaux artistes, 22% des œuvres sont des œuvres d'artistes émergents, 25% des œuvres sont des œuvres d'artistes à mi-carrière et 30% des œuvres sont des œuvres d'artistes établis. Ainsi, ces chiffres sont assez proches, même si les artistes établis représentent une part légèrement plus importante. Cependant, dès lors que l'on ventile les collections par génération, les pourcentages commencent à changer.

D’après l’étude, ce sont les collectionneurs de la génération X (parmi toutes les générations de collectionneurs) qui sont les plus intéressés par l'achat d'œuvres d'art d'artistes de premier plan. En conséquence, 32% des œuvres de leur collection sont des œuvres de noms connus, ce qui est supérieur à la moyenne. Les nouveaux collectionneurs, eux, valorisent davantage le travail des nouveaux artistes, ce qui se reflète dans leurs collections. En moyenne, 39% des œuvres de leurs collections sont réalisées par des nouveaux artistes ! Cette différence est notable, mais gardons quand même à l’esprit que même les nouveaux collectionneurs restent fascinés par les grands noms, qui représentent quand même 24% de leurs collections.

Diversité des médias et explosion de l'art numérique

Dépenses moyennes des collectionneurs pour l'art numérique en 2021 © Arts Economics (2022)

Les collectionneurs ne sont pas focalisés sur un seul médium, ce qui se ressent dans la diversité des collections. En moyenne, près de 47% des œuvres dans les collections en 2021 appartenaient aux supports artistiques « traditionnels », tels que la peinture, la sculpture et le dessin. Seulement 19% des œuvres des collections étaient constituées d'éditions et de photographies. Une part grandissante est évidemment celle de l'art numérique, avec la montée en puissance des NFT, qui représentent 10% des collections en 2021. 

En analysant les collections moyennes par génération, on remarque que les œuvres d'art numérique représentent 12% des collections des collectionneurs de la génération Z contre seulement 7% des collections des baby-boomers. Ces chiffres pourraient évoluer rapidement car 56% des collectionneurs, en général, ont l'intention d'acheter des œuvres d'art numérique en 2022. Parmi les collectionneurs intéressés, une large majorité (61%) reste néanmoins des Millennials. La demande et la popularité des œuvres numériques et des NFT ne cessent de croître, tout comme leur présence dans les collections. Dans l'ensemble, 76% des collectionneurs ont investi dans des NFT en 2021, et tout laisse à croire que cet intérêt continuera dans les mois à venir. D’ailleurs, 88% des collectionneurs ont admis être très intéressés par l'achat d'œuvres NFT en 2022. Cette demande a poussé de plus en plus de galeries et de ventes aux enchères à vendre des créations numériques, les rendant plus facilement accessibles aux collectionneurs traditionnels.

Une confiance croissante pour les canaux en ligne

La plateforme Artsper, partenaire de 1 800 galeries, permet aux collectionneurs d’acheter de l’art en ligne

Comme le montre la croissance sans précédent du marché de l'art en 2021, après les revers de 2020, on constate un intérêt croissant des collectionneurs pour les canaux en ligne. Comment l’expliquer ? L’année 2021 n’a pas été tout à fait la même que 2020, et pourtant, elle a continué à être marquée par de nombreux obstacles et restrictions permanentes. Ce contexte a forcé une grande partie du monde à rester à la maison ou à adapter ses pratiques. Pourtant les collectionneurs n’ont pas cessé d'investir dans des œuvres d'art, ils ont juste choisi de le faire autrement.

Même si les canaux permettant d'acquérir des œuvres sont multiples, les collectionneurs ont clairement leurs préférences. Tout d’abord, les galeries sont le canal clé pour l'achat et l'investissement dans les œuvres pour 76% des collectionneurs. En 2021, leur fermeture a  entraîné un net report vers les achats en ligne, sur des marketplaces en ligne, comme Artsper. Ce changement de pratique a également contraint les galeries à modifier leurs habitudes, les convaincant que le digital ne pouvait plus être ignoré. Par exemple, en 2020, plus de 400 nouvelles galeries partenaires ont rejoint Artsper. Et les chiffres leur ont donné raison, avec une augmentation de 64% des ventes enregistrées sur Artsper ! En moyenne, en 2021, 44% des collectionneurs du monde entier ont acheté des œuvres à distance. Ce pourcentage ne montre pas seulement un changement spectaculaire des habitudes, mais souligne également un fait crucial : les collectionneurs se sentent de plus en plus à l'aise pour acheter des œuvres pour leurs collections en ligne.

C'est pourquoi il est essentiel pour les galeries et les artistes de renforcer leurs stratégies, leur marketing de contenu et leur présence en ligne, afin d'attirer les collectionneurs et de réaliser des ventes. Chez Artsper, nous sommes un allié pour assurer à votre galerie les meilleures opportunités de développer et d'étendre sa visibilité en ligne afin de toucher les collectionneurs de 2022 ! Alors, qu’attendez-vous pour nous rejoindre ?

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK