Revenir au site

Réouverture : impact et conséquences du Covid-19 sur le monde de l’art

· Marché de l'art

La France, comme beaucoup d’autres pays, a passé presque deux mois en confinement. Chaque entreprise ou individu a déjà vu les conséquences de cette situation inédite sur son quotidien. Artsper revient sur les conséquences et les leçons à tirer de cette crise. Certes, le marché de l’art a beaucoup souffert, mais il faut envisager la réouverture comme un renouveau. Voici nos conseils pour l’aborder sereinement.

Quels impacts sur le marché de l’art ?

Un premier constat douloureux : des musées et des galeries fermés, privés de leur clientèle. Mais également des premières réactions et des pistes de solutions. S’il est vrai que cette période a pu être anxiogène pour les acteurs du monde de l’art, assurer sa présence en ligne s’est rapidement imposée comme la réponse la plus adaptée.

Digitalisation à toutes les échelles

Privés de rencontres physiques, les galeries ont vite compris qu’Internet et les réseaux sociaux seraient les seules sources de contacts avec l’extérieur. Conséquence directe, les marketplaces ont vu leurs ventes exploser. Les grands noms de la vente aux enchères tels que Sotheby’s ou Christie’s ont aussi accéléré leur transition vers un modèle de vente en ligne. Par exemple, selon le quotidien de l’art Artnet a vu ses ventes en ligne décoller de 63 % le mois dernier (avril 2020).

En plus des conséquences directes sur les ventes, d’autres répercussions sont déjà perceptibles au sein même des organisations, notamment sur la façon de travailler. Des ajustements, de manière à faciliter le télétravail ont eu lieu, parfois dans l’urgence. Par exemple, la nécessité de mettre en place des Drives avec toutes les photos de vos œuvres, les contrats, etc. En effet, plusieurs galeries nous ont remonté leurs difficultés, comme le fait qu’elles n’avaient pas accès à leurs stock et ne pouvaient donc pas mettre en ligne de nouvelles œuvres sur Artsper.

Cette crise aura finalement permis une prise de conscience généralisée, désormais vous serez prêts à toutes les éventualités. Certes, le monde de l’art n’est pas toujours à la pointe de la technologie. Mais une chose est sûre, la pandémie aura fait réaliser à de nombreuses entreprises les intérêts de se digitaliser, d’adopter des méthodes de travail plus souples et d’améliorer sa productivité dans un contexte complexe.

Évolution dans le comportement des collectionneurs

En pleine période de confinement, les consommateurs ont été forcés de faire une partie de leurs achats en ligne, ce qui les a poussé à découvrir de nouvelles plateformes. Ainsi, ceux qui avaient déjà l’habitude d’acheter en ligne, ont souvent amplifié leur consommation.

À l’inverse, pour tous ceux qui n’avaient jamais passé le pas d’acheter de l’art en ligne, le confinement les a poussé à dépasser leurs appréhensions. Nous avons notamment constaté que la situation a conduit les acheteurs réticents à se familiariser avec les plateformes en ligne. Une première prise en main qui a permis chez certains de faire naître de nouvelles pratiques de consommation. En effet, la période est propice pour comprendre les atouts des plateformes de vente en ligne : ni contraintes géographiques, ni déplacements, tout en laissant possible la négociation et le contact humain.

Nous sommes convaincus que même si les acheteurs retourneront sûrement dans leurs galeries favorites dès la réouverture, ils garderont toujours un oeil sur les marketplaces qui leur donnent accès à des galeries où ils ne pourraient mettre les pieds.

Les mesures de soutien des gouvernements

Le gouvernement a d’ores et déjà annoncé une série de mesures pour aider le marché de l’art. L'objectif annoncé est soutenir le milieu artistique en passant à la fois par le canal public et le canal privé.

 

Voici les principales mesures annoncées par le ministre de la Culture le 18 mars 2020 :

 

Du côté des collectivités publiques :

  • renforcement des budgets pour les acquisitions d’œuvres des collectivités publiques et application du 1% artistique.

Du côté des acheteurs :

  • mise en place d’avantages fiscaux pour les collectionneurs privés.

Et pour les galeries ?

  • l’accès à des prêts à taux zéro,
  • la suppression exceptionnelle des coûts d’annulation des foires,
  • l’incitation auprès des fondations d’entreprise à programmer de nouvelles acquisitions.

En plus de ces mesures prévisionnelles, Franck Riester a annoncé que 2 millions d’euros seraient attribués aux arts plastiques et qu’un fond de soutien pour les galeries allait être mis en place. Et pour répondre à la question qui est sur toutes les lèvres : aux dernières nouvelles, les galeries pourraient rouvrir le 11 mai 2020 selon les zones, même si de nombreuses réserves sont émises suite à cette annonce.

Comment envisager la réouverture ?

La période du confinement a été une période charnière pour toutes les entreprises. Entre restructuration de vos offres et adaptations des méthodes de travail, vous avez sans doute eu l’occasion de faire le point sur votre galerie, vos atouts et peut-être même revoir votre stratégie. Pour repartir sur des bases saines dès la mi-mai, il est indispensable de vous poser les bonnes questions dès maintenant.

 

Voici quelques pistes de réflexion à entreprendre avant la réouverture :

Comment affirmer sa présence sur les réseaux sociaux ?

Vous avez sans aucun doute pris conscience la force des réseaux sociaux dans votre quête de visibilité dans cette période compliquée. Votre levier principal ? Le partage de vidéos ou photos de vos artistes. En effet, le public a toujours envie de savoir pourquoi un artiste peint, de connaitres sa vie et ses inspirations. D’autant plus que le confinement n’a fait qu’attiser la curiosité (et le temps disponible pour se divertir ou s’instruire) !

 

Vous entretenez une relation pérenne et de confiance avec vos artistes ? Dans ce cas, faites-les exprimer sur leur quotidien, leurs travaux actuels et partagez les réponses sur les réseaux sociaux. Votre communauté n’en sera que plus réactive…

Souvenez-vous, ce n’est pas parce vous ne pouvez plus voir vos acheteurs, qu’il faut devenir invisible. Les réseaux sociaux (Instagram en tête !) sont des canaux essentiels et rapides à prendre en main. Très utilisés par les artistes eux-mêmes, il est facile de faire des connexions avec eux sur les réseaux sociaux, de partager les différentes informations clés relatives au marché de l’art, les actualités de votre galerie et de vos artistes, etc.

Quelle stratégie marketing adopter ?

Chaque responsable fait des choix stratégiques pour sa galerie puis les perpétue. Mais il arrive souvent que l’on s’enferme dans une routine qui n’est plus d’actualité. Vous avez déjà pris la décision d’être sur Artsper, ce qui vous permet d’assurer votre présence en ligne. Cependant, il existe mille et une façon de rendre vos artistes plus visibles grâce à ce canal ! Ajouter des œuvres chaque semaine, créer des expositions en ligne, renseigner la page artiste sur Artsper… tant d'éléments capables de faire la différence pour un collectionneur.

Les conseils d’Artsper pour gagner en visibilité dès maintenant :

→ Bien planifier les ajouts d’œuvres à venir, pour être certain d’avoir toujours des nouveautés à mettre sur le site et prévoir à l’avance les photos nécessaires.

→ Organiser des expositions en ligne. Artsper vous donne la possibilité de créer une exposition sur le site, une option plus séduisante que jamais au vu de la situation, alors saisissez la !

Sans oublier de se préparer à la réouverture :

→ Faites le point sur les nouvelles créations. Vos artistes ont sûrement produit pendant le confinement, alors n’hésitez pas à faire en sorte que tout soit prêt pour les mettre en ligne. Vous pouvez aussi faire des campagnes de teasing sur ces nouvelles œuvres pour entretenir l’intérêt des collectionneurs...

→ N'hésitez pas à envoyer régulièrement une newsletter à vos collectionneurs (fidèles ou potentiels) pour les informer de vos nouveautés ou de vos expositions, un moyen efficace de les fidéliser et attiser leur curiosité !

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK