Revenir au site

Témoignage d'une galerie partenaire : Plakat

Rencontre avec Paul Bijaoui, fondateur de Plakat, maison d'édition et galerie d'art spécialisée dans l'affiche de cinéma, en collaboration avec des artistes.

· Marché de l'art

Plakat est avant tout une maison d'édition spécialisée sur le cinéma, quelle a été l'impulsion de ce projet original ?

L'impulsion de départ pour Plakat réside dans la frustration de voir les décorations murales s’uniformiser et ne plus représenter la personnalité des acquéreurs. Elle a également été motivée par mes passions pour le cinéma et l’affiche, que j’ai réunies autour de créations originales à partir d’un sujet populaire / culte et qui suscite une véritable émotion.

Paul Bijaoui, tenant une affiche du film Le Mépris de Jean-Luc Godard, dessinée par Hippolyte Jacquet

En tant que jeune maison d’édition et galerie nouvelle génération, quel a été le principal challenge auquel vous avez fait face et comment l’avez-vous surpassé ?

Toutes nos œuvres sont validées avec le tampon officiel des maisons de production, réalisateurs et comédiens. L’aspect juridique était donc conséquent au départ du projet et aujourd'hui facilité grâce à notre catalogue, notre réseau et l’expérience acquise. L’aspect officiel et l’édition limitée offrent une valeur unique à nos créations et une reconnaissance qui porte aujourd’hui ses fruits auprès des professionnels et du public.

Comment sélectionnez vous vos artistes et les affiches de films que vous allez revisiter ? Laissez-vous carte blanche totale aux artistes ?

Notre travail en tant qu’éditeur est de repérer le bon artiste en adéquation avec le film sélectionné. Qu’ils soient de renommée internationale ou de jeunes talents, les artistes ont des sujets de films imposés, accompagnés par un brief créatif et des contraintes bien précises à respecter, définies par le directeur artistique.

L’artiste a ensuite carte blanche pour faire des propositions et nous travaillons main dans la main jusqu’à la création finale.

Dan McCarthy, Paris, Texas / Sunset, 2019

Paris, Texas / Sunset, 2019, Dan McCarthy

Pourquoi avoir choisi comme médium l’édition et plus précisément la sérigraphie ? Imaginez-vous à terme de proposer d’autres supports ?

La sérigraphie offre un rendu magique lorsqu'on l’a entre les mains : la profondeur des couleurs obtenues, les textures, les dégradés, la puissance des aplats… Tous ces éléments sont aujourd’hui inaccessibles en impression numérique. Nous aimons présenter notre imprimeur comme un artiste.

De la préparation des couleurs « à l’œil » à l’effort physique qu’un tirage représente, c’est un artisanat noble et d’une précision exceptionnelle que nous prenons plaisir à faire découvrir au public.

Nous avons fait de plus petits tirages en risographies, qui offrent un rendu différent mais très intéressant également. Néanmoins notre spécialité reste la sérigraphie, medium passionnant dont nous avons encore tant à découvrir et exploiter.

Détails de l'affiche de La Piscine, revisitée par Laurent Durieux

La Piscine, 2019, Laurent Durieux

Quels sont vos projets actuels ou à venir ? Comment voyez-vous le développement de Plakat dans les prochaines années ?

Nous continuons à travailler sur des créations originales autour du septième art. L’idée est bien sûr d’étoffer notre catalogue car les idées et les films ne manquent pas !

Nous souhaitons devenir une véritable référence internationale en matière de création artistique.

Nous envisageons d’ouvrir notre catalogue à d’autres secteurs que le cinéma, en restant dans le domaine de l'illustration et en maintenant un niveau de qualité extrêmement élevé pour toutes nos éditions.

Quelle stratégie de communication utilisez-vous pour toucher des jeunes collectionneurs, à la fois passionnés d’art et de cinéma ?

L'affiche de cinéma est un objet iconique, qui s’est malheureusement dégradée avec le temps. Le message a désormais pris le pas sur l’esthétisme et nous offre aujourd’hui des photos-montages bien pauvres qui ne laissent plus de place à l’imaginaire du spectateur.

Chez Plakat, nous prenons le contre-pied et tentons de redonner à cet art perdu toutes ses lettres de noblesse en concevant un produit unique et exclusif.

Rendre hommage aux chef-d'œuvres anciens en y intégrant des codes graphiques modernes pour susciter à nouveau l’émotion… C’est le challenge pour chacune de nos éditions !

Affiche du film Mommy, revisitée par Jeremy Enecio

Mommy - Regular, 2018, Jeremy Enecio

Comment la vente en ligne peut-elle être un soutien pour les galeries d’art, surtout dans cette période complexe ? Comment Artsper vous aide-t-il au quotidien ?

La vente en ligne d'œuvres d’art est aujourd’hui incontestablement un formidable moyen de faire découvrir des œuvres et des artistes au plus grand nombre. Surtout dans cette période complexe où les expositions, foires et autres salons se font rares. C’est d’autant plus vrai que le fait de se sentir bien chez soi, entouré d'œuvres qui nous inspirent au quotidien, est devenu primordial pour chacun d’entre nous.

De par la qualité de ses sélections et une expérience utilisateur particulièrement réussie, Artsper nous permet de gagner en visibilité sur le plan international, ce qui nous aurait pris beaucoup plus de temps il y a quelques années, sans l'existence de ce type de plateforme !

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK